Un faible risque d’inflation et de déstabilisation des économies

Qdxg7poe istock 000012346723small 1

Les hausses de taux d’inflation dans les pays émergents ou en développement pourraient se révéler mesurées car l’augmentation ne concernerait pas les travailleurs œuvrant pour la production locale et n’affecterait donc que peu les prix locaux. Néanmoins, la progression sociale et économique s’étendrait au fil des années, naturellement et plus ou moins progressivement, selon la structure de chaque pays. Le risque de voir leurs industries déménager ailleurs se pose peu. Les donneurs d’ordres ne partiraient pas précipitamment du Bengladesh, de l’Ethiopie ou du Vietnam d’autant que les coûts salariaux ne seraient pas inferieurs ailleurs. Il est aussi peu probable que les industries de main d’œuvre retournent soudainement dans des pays qui ont perdu leurs savoir-faire et leurs capacités productives.

Le salaire minimum ne ferait pas grimper inconsidérément  les prix dans les enseignes occidentales car ceux-ci doivent tenir compte de la capacité d’achat des clients et d’une concurrence féroce. Dans le domaine de l’habillement, plus de 40 % des vêtements sont vendus soldés ou en promotion.

Seraient principalement impactés, le rythme hebdomadaire des collections "fast fashion", les campagnes publicitaires récurrentes ainsi que le nombre et la surface des magasins pharaoniques installés sur les avenues les plus prestigieuses. Le salaire minimum appliqué à une part de la population active d’un pays, constitue un concept peu expérimenté et il n’existe pas d’exemple représentatif.

Alors citons l’augmentation historique du salaire minimum français, décidée lors des accords de Grenelle en 1968. Celui-ci effectuait un bond de 35 %, le revenu minimum agricole progressait de 55 % et d’autres salariés voyaient au cours des mois ou des années suivantes, leur rémunération croître de 100 % ou davantage mais le taux d’inflation restait relativement stable jusqu’au choc pétrolier d’octobre 1973.

Si l’on examine le cas plus récent de la Chine, bien que nous devions aussi tenir compte des dumpings, on observe que la multiplication du salaire moyen  par 300 % en moins de dix ans, n’a pas généré une flambée des prix des produits exportés et vendus dans les rayons des grandes enseignes. 

Francis JOURNOT - "International Convention for a Global Minimum Wage" 

http://www.international-convention-for-minimum-wage.org   

Copyright © 2013 - 2018 - non profit NGO International Convention for a Global Minimum Wage & Francis Journot Fair Consulting - All rights reserved